HOME arrow BEAST RDS CDs arrow ORVILLE BRODY & GOODFELLAS "Be Back Home" + "s/t" Monday, 22 July 2019

ORVILLE BRODY & GOODFELLAS "Be Back Home" + "s/t"


Orville Brody
CD / Shipping



Orville Brody & Goodfellas "Be Back Home" - BR079

Dernier album en date d'Orville Brody, toujours accompagné de ses Goodfellas, "Be Back Home" est un concentré de country folk songs de très haute tenue ! Attention classe intégrale ! 13 pépites qui s'inscrivent dans la parfaite lignée de l'album éponyme précédent et enrichissent la voix profonde et éraillée de Brody de pedal steel, de banjo, de dobro du meilleur aloi.

REEDITION INCLUANT UN NOUVEAU TITRE ET UNE NOUVELLE POCHETTE !




Image

Orville Brody & Goodfellas
- BR071

Un son country-folk tendance rock aggravé qui puise aux racines de ce que la musique américaine peut donner de meilleur (Hank Williams, Johnny Cash...). Un premier album aux compositions affutées qui témoigne d'une rare et précieuse maitrise du genre, le tout servi par des musiciens dont le talent est indéniable.

*********************** SOLD OUT *********************









www.myspace.com/orvillebrody


"Ne vous fiez pas à cette allure de cowboy fatigué, chapeau vissé sur le crâne et visage buriné au soleil couchant. Ne vous fiez pas à cette voix éraillée au whisky et ravagée au tabac de Virginie. Ne vous fiez pas à ces ballades country égrenées devant la cheminée. Orville Brody n'est pas américain, du moins d'après son passeport, parce que pour ce qui est de ses aspirations profondes... Vous ne le verrez pas descendre de son Kenworth pour aller s'enquiller son burger et sa bière au Bagdad Café. Orville Brody est breton, juste breton, et s'il chante ses chansons de cowboy avec cet accent du terroir, c'est peut-être qu'il y a autant de grands espaces dans les landes désolées de Bretagne que, au hasard,dans le désert d'Arizona ou les plaines de l'Oklahoma, des espaces souvent intérieurs. Orville Brody aurait pu naître à Dallas ou à Des Moines que ça n'aurait pas fait grande différence. Il aurait chanté ses mêmes histoires de rencontres interlopes et vagabondes, ses mêmes amours déglinguées, ses mêmes espoirs de voir le lendemain. Marrant comme la country d'Orville Brody peut sembler plus authentique que beaucoup des productions actuelles de Nashville. Marrant comme quelques-unes de ses mélodies ("I don't know", "Happiness" aux faux accents minkdevilliens) vous restent dans l'oreille après les avoir entendues une paire de fois seulement. Ses Goodfellas (au sein desquels on retrouve Marco, un ex Mass Murderers, sacré changement de registre mon gars) lui filent le coup de main nécessaire à l'accomplissement musical de ses rêves américains. Comme il le dit si bien, "Nowhereville" peut être partout où on le souhaite. Suffit de fermer les yeux et de se laisser porter."
Fanzine 442eme Rue, n°63

"S'il n'est pas un authentique cowboy exilé en Bretagne, Orville Brody cache bien son jeu. Avec ses Goodfellas, il délivre un premier album qui fleure bon le vent des plaines et la biture au coin du feu. Du country rock brut de décoffrage, des ballades à chialer dans sa bière, et une voix éraillée au bourbon qui rappellera des souvenirs aux premiers fans de Calvin Russell. Une perle comme "Jealous As Hell" réveile même le fantôme du père Cash."
Lo Spider, Dig It! fanzine, n°35

"Country folk qui a la classe pour ces Rennais comptant en leurs troupes des teignes de Born In Flames et un ex Mass Murderers... les vieux punks se mettent à la country et ça le fait... voix granuleuses, qui sait de quoi la bière et les clopes sont faites... ambiances saloons et rails de chemins de fer des campagnes texanes... ça joue calme et posé, en toute confiance, ils prennent leur temps, et on sent des gaillards expérimentés... très rare d'entendre en France des trucs aussi bien foutus dans le style. Cheveux graisseux plaqués en arrière, chapeaux de vacher alcoolique, vestes en jean, chamises à carreaux, gros cigare coincé entre les babines, vous voyez le topo ? du pur, du vrai, du mec..."
Nasty Samy, Every Day Is Like A Sunday webzine.
 
< Prev   Next >
Copyright © 2007-2019 Beast Records - design by Slim Mitch