HOME arrow BEAST RDS CDs arrow THE MADCAPS 'Hot Sauce' Digipack CD Sunday, 25 June 2017

THE MADCAPS 'Hot Sauce' Digipack CD
The Madcaps 'Hot Sauce'

12" LP vinyl / Shipping
THE MADCAPS 'Hot Sauce' BR194CD

Over the last 2 years The Maccaps released an album and toured Europe playing more than 70 shows to ecstatic audiences.
It was on stage that they polished the 12 songs that make up their new album ‘Hot Sauce’ before going to record at Kerwax, a studio set in an old girls boarding school deep in western Britanny. There they committed the songs to tape to get the warmth, grain and roundness that old compressors, tube amps and ribbon microphones bring.
With this second record, the band refined their sound, pianos, horns, organs and mellotrons all appear taking you by surprise, giving substance and building momentum. Hot Sauce is a harmonious collage where one wanders between genre and atmosphere. Kinksesque ballads, sharp rhythm & blues, savage garage and pop melodies all collide. The album was recorded live and perfectly encapsulates their live performances, precise, elegant and wild.
Out on the 15th of January 2016 on Beast and Howlin Banana Records!
Get your copy before it's too late!

***** NO MORE CDs / VINYL ONLY ******



 






"Le dernier bébé de chez Howlin Banana / Beast Records  réserve bien des surprises. Les Madcaps évoluent ici sans se trahir, les chansons sont toutes convaincantes, des plus classiques aux plus alambiquées. L’ajout de cuivres dès l’ouverture annonce la couleur : bien que fidèles au style qui fait leur marque (les mélodies recherchées, les choeurs très présents, le style pop mixé à l’énergie garage), les Rennais vont plus loin sur ce second album. Le pari est réussi pour les quatre musiciens qui font preuve ici d’une excellente connivence musicale ; avaient-ils déjà un groupe à Soho en 67 ?

Le disque commence donc avec Something You Got, sa basse rondelette, sa guitare « fusillante » et ses cuivres fourmillants. La patte des Rennais est là, pas de doute, on écoute bien The Madcaps. S’en suit Too Big For Your Boots, plus sémillant, qu’on devine taillé pour les concerts : pas de chichis et de l’énergie à gogo. Le morceau rappelle même par moments ce bon vieux Jay Reatard ; ce dernier est décidément une influence notoire pour toute la scène garage frenchie (voir l’hommage Blood Visions de Reatard Records & Friends). Taco Truck narre à sa manière une crise de manque provoquée par le départ d’un camion de tacos ; si le titre était sorti il y a 40 ans on aurait sûrement vu une flopée de légendes urbaines sur un double sens opiacé. Musicalement c’est très réussi, la batterie semble piquée au « Cactus » de Dutronc (tacos, cactus, Mexique, tout est lié ?), on a droit en sus à un petit solo de saxophone et à une agréable mélodie (qui rentre instantanément dans la tête). Et le clip, réalisé par Manuel Le Roux, est déjà disponible !

La suite est plus classique, Crack Me Up accélère le tempo avec un petit riff bien senti et Upside Down est une pop song des plus honnêtes. Rainy Day nage en plein délire surf psychédélique ou dans une composition des Floyd sous Barrett (et sous LSD), choeur aérien et clavier à l’appui, le morceau s’avère aussi étonnant que bien construit. On ne sait plus où donner de la tête. One More Chance tient la barre haute quant à la qualité de l’album et continue de nous surprendre agréablement. On retrouve ici les claviers et un solo fuzzy plaqués sur un riff d’enfer. Tell Me You Want It se mue parfaitement dans l’univers proposé jusqu’ici et Too Afraid Too Give Up rappelle étrangement Moonlight par son ambiance calme et mélancolique (ce dont les Madcaps ont le secret !).

On renoue dans l’excellent Boob Shang avec une espèce de fougue californienne, mélodie ensoleillée et  guitare rayonnante. Junkie Queen se permet des claviers planants et une montée en puissance sonique, avant de laisser place comme il se doit à la dernière chanson de l’album. Walking Back Home clôt parfaitement le voyage sonore proposé par les Madcaps. La basse, douce et ronde, mène le bal de cette complainte lancinante. La guitare et les chœurs célestes contribuent à créer une ambiance sombre et lumineuse à la fois… Un morceau qui se consomme dans une nuit noire, pourquoi pas en rentrant chez soi. Un des meilleurs moments de ce Hot Sauce de haut niveau.

Le groupe fera sa release party le 14 janvier janvier prochain au Mondo Bizarro en compagnie de Sapin, autre excellent groupe rennais de chez Beast Records. Assurément le meilleur endroit où passer son jeudi soir pour un amateur de rock. Avis aux concernés… et aux autres !"

Noé Blouin, www.unidivers.fr

"A peine un an après avoir sorti leur premier album éponyme, The Madcaps sont déjà de retour, toujours chez Beast Records et Howlin Banana. Quasiment né sur scène, ‘Hot Sauce’ souligne néanmoins la volonté des rennais d’étoffer leurs compositions. Piano, orgue, mellotron et cuivres viennent ainsi mettre leur grain de sel dans toutes les musiques qu’affectionne le groupe (garage, pop sixties, rhythm & blues et pas que), celles qu’il parvient à marier avec efficacité et naturel tout au long des douze titres d’une nouvelle salve affichant bien plus d’ambitions que son aînée."
www.mowno.com

"Enregistré au studio Kerwax, un ancien pensionnat en Bretagne transformé en studio analogique, « Hot Sauce » laisse libre cours à une énergie immédiate. Nous avons affaire à de la pop garage d’excellente facture, mais la nostalgie n’y traîne en aucun cas ses guêtres. Certes, « Rainy Day » rappelle, et avec brio, les mélodies échevelées du Swingin’ London, mais loin d’être tournés vers le passé, les Madcaps prônent l’insouciance que bon nombre de groupes de rock, qui se sont perdus dans une sophistication prétentieuse, ont négligé à leurs dépens.

Le rock est intemporel et l’énergie sincère que l’on trouve ici puisée dans la pop, le punk, le ska est la bienvenue. Ce nouvel album voit l’apparition de claviers, de chœurs et de cuivres parfaits dans le paysage. Rare, un solo de saxo fiévreux s’immisce et sublime « Taco Truck ». Les doigts dans la prise (« Too Big For Your Boots », « Crack Me Up »), le groupe maintient également la pression sur des titres faussement tranquilles (« Junkie Queen », « Upside Down »).

Les Madcaps ont saisi l’essence d’un bon album rock. Absolument décontracté, il bénéficie d’arrangements qui mettent en valeur la spontanéité que l’on est pressé de découvrir sur scène à partir de février.

« Hot Sauce » s’écoute et se réécoute d’une traite et devrait être la B.O. parfaite pour ce début d’année. Rien de tel que cet album aux soli abrasifs et au cœur chaud pour se faire du bien."

Olivier Roussel, www.indiemusic.fr

"As looney and wild as the madness in their name implies, The Madcaps, hailing from Rennes, France, are a band obsessed with garage-laden surfy sounding rock that’s harkening back to The Kinks, but with a modern kick of Shannon and the Clams, and a bit of Hinds. Think a grittier and more driven La Luz. Think a funkier and less grittier King Tuff. Maybe a more ambitious and bouncier Allah Lahs. Whatever they are, they’re laid-back, poppy, and usually full of piss and vinegar. The Madcaps make music that barrels along like a rolling wave, crashing and splashing about. All fun in the sun, but booming out of a damp, hot and sweaty garage.

Their new album, out just last week – Hot Sauce – is just like it sounds. A welcome heat and assault on the senses, chock full of wide-eyed excitement. Vocal harmonies and lyrical back-and-forths on this album seem to be par for the course and feel like youth itself. It’s a certain sweetness and charm that could tickle a rhino’s ass and even get grandma into the groove. It’s music that just feels good. Each song has a vibrance and lightness to it that – regardless of it being consistently bass heavy, whammy-bar warbling, full of sea-sparkly treble, and just dripping with reverb, sounding like it’s being played from the bottom of a well – lifts the overall sound and elevates the experience. And perhaps that’s exactly the true measure of a good garage/surf rock band. If the sun’s up and colours are bursting under the blue skies and across the beachy sands, then you’ve succeeded in this brand. The vibrance on Hot Sauce is all natural, tapped straight from the source, pumped, primed and ready to go.

But it’s not all just easy attitude and surf-rock sounds, the use of other – sometimes unexpected – instruments brings the scope and substance of this album beyond any notions of it being any kind of typical or predictable – just another garage/surf rock – album. Listen for the rolling piano on “Crack Me Up”. Its liveliness is infectious and sounds like a lick from an old saloon. Check out big and bright additions from brass throughout the album. The sax on “Taco Truck” is enough to blow your knickers off. So greasy and smooth, you won’t even notice the song’s cheeky no-no, and when you do, you’ll be too busy groovin’ and bangin’ around to give one single fuck. Did I mention this sound’s got some serious attitude? It’s laid back but so full of swagger and adorable in-your-face charm. The attitude comes through consistently on the album but the charm comes through most on the whimsical, very Beatles-esque track “Rainy Day”, sat right in the middle of the album. It’s a dynamic that’s not easy to achieve and reeks of sincere talent and purpose. The Madcaps know exactly what they’re doing, and Hot Sauce is the proof in the pudding.

Core. Grit. Sun. Love. Pop, bang and go.

We’re loving the new Madcaps album over here. You should really give it a spin."

Last Updated ( Thursday, 23 June 2016 )
 
< Prev   Next >
Copyright © 2007-2017 Beast Records - design by Slim Mitch